Nos cultures

Nous avons la chance de pouvoir cueillir en sauvage une grande partie des végétaux que nous distillons, notamment tous les conifères (Pin, Épicéa, Sapin, Douglas, Mélèze...)

A presque 1000mètre d'altitude la culture est un vrai défi pour nous. 
 

C'est pour cela que nous avons choisi des plantes rustiques très adaptogènes.

Toutes nos plantes sont désherbées et cueillies à la main,  nous les multiplions sous serre par semis ou bouturage afin d'assurer leur pérennité.

Cette année si vous venez nous rendre visite vous pourrez découvrir nos jeunes plants de Camomille Romaine, d'Achillée Millefeuille, de Menthe poivrée, d'Agastache, d'Origan ainsi que de Sarriette des Montagnes.

Plantations d'Achillée Millefeuille

Le Syndicat des S.I.M.P.L.E.S. Qu'est ce que c'est ?

 

Créé en 1982 en Cévennes, le syndicat SIMPLES regroupe une centaine de producteurs-cueilleurs de plantes médicinales aromatiques, alimentaires, cosmétiques et tinctoriales.

Ils suivent un cahier des charges très strict en ce qui concerne la protection de l’environnement, la préservation des ressources floristiques, la qualité de la production et le respect du consommateur.


 

Notre structure se mobilise pour :


- contribuer au maintien des agriculteurs en zone de montagne et sur les territoires marginalisés,

- promouvoir la production en agrobiologie et la commercialisation de plantes aromatiques et médicinales de qualité,

- obtenir la reconnaissance d’un statut professionnel de cueilleur de plantes sauvages, en partenariat avec l’Association française des cueilleurs

- former des stagiaires agricoles et dispenser des enseignements dans des structures formatrices françaises et étrangères,

- sauvegarder et revaloriser les usages, les savoirs et savoir-faire traditionnels relatifs aux plantes aromatiques et médicinales en développant notre activité et nos réseaux et en proposant à un large public des ateliers et stages d’initiation à la botanique ou à l’herboristerie,

- participer, en tant que détenteurs d’un corpus de savoirs sur les plantes médicinales, au débat sur la reconnaissance d’un nouveau diplôme d’herboriste,

- informer et sensibiliser un large public à la protection de l’environnement et aux démarches alternatives de production agricole (agro-écologie, biodynamie, cueillette raisonnée, etc.) ainsi qu’aux démarches alternatives de santé et d’hygiène de vie (alimentation sauvage, phytothérapie…),

- favoriser les échanges et les expériences avec d’autres producteurs de plantes aromatiques et médicinales dans le monde.